L’APC soutient les personnes concernées par la restructuration

Les deux thèmes principaux abordés lors de la réunion entre l’APC et la direction d’Agroscope le jeudi 14 mai dernier ont été l’approbation par le Conseil fédéral de la future stratégie d’implantation des sites d’Agroscope et l’application des mesures liées au Coronavirus. L’APC apportera son soutien aux membres concernés par la restructuration. L’APC exige la mise en oeuvre des mesures d’accompagnements

Le Conseil fédéral a décidé. Le campus de Posieux sera le siège du comité de direction, des états-majors et de l’administration et abritera la majorité des infrastructures de laboratoire et des technologies de recherche. Les tâches d’exécution et le conseil politique seront également centralisés à Posieux. Ce dernier conserve aussi ses recherches dans la production animale (y compris les aliments pour animaux). Le centre de Changins concentre ses activités sur la protection des plantes de toutes les cultures, les systèmes agricoles durables dans les grandes cultures et l’oenologie. Le centre de Reckenholz rassemble ses recherches sur l’amélioration des plantes et le développement des variétés, l’agroécologie et les ressources naturelles. Il faut ajouter à cela l’exploitation d’un certain nombre de stations d’essais décentralisées, certaines existent déjà et d’autres verront le jour ; Wädenswil et Tänikon n’existeront plus que comme station d’essais décentralisées.

Les effets de cette restructuration sur les collaboratrices et collaborateurs diffèrent selon les sites. Certains postes de travail seront déplacés à partir de 2022 déjà : c’est le cas des postes transférés de Changins à Reckenholz et vice-versa, de Wädenswil à Changins et de Wädenswil à Reckenholz. Pour les autres, cela dépendra de la vitesse à laquelle se construira le nouveau bâtiment de laboratoire à Posieux – pas avant 2024 – et de la mise à disposition du bâtiment administratif – pas avant 2026. Par ailleurs, 25 à 30 emplois dans le domaine des infrastructures seront supprimés. Il est également prévu de fermer la cantine de Tänikon.

Les collaboratrices et collaborateurs vont recevoir (ou ont reçu) un courrier personnalisé de la direction d’Agroscope les informant sur leur situation et leur futur transfert. Un premier rendez-vous avec leur responsable du personnel aura lieu dans un avenir proche. Ce premier rendez-vous suscite de nombreuses questions et interrogations de la part des collaboratrices et collaborateurs.

 


 

Face à cette incertitude, nous invitons nos membres à nous contacter ; nous ferons tout notre possible pour leur apporter notre soutien.

L’APC suivra attentivement le processus de restructuration. Elle veillera à l’application des mesures de soutien basées sur le plan social de la Confédération. L’APC exige la mise en oeuvre des mesures d’accompagnement prévues dans le rapport au Conseil fédéral (principe « interne avant externe » ou utilisation accrue des formes de travail mobiles par exemple). Elle demande que la direction prenne au sérieux les soucis et les problèmes de transfert des collaboratrices et collaborateurs et cherche activement une solution durable pour chacun-e d’entre eux. 

Concernant le Coronavirus, de nombreux membres nous avaient fait part de l’application très différente des directives de la direction selon les sites. Lors de la rencontre, la cheffe de la Task Force Corona, Johanna Besier, a expliqué que les directives émises sont valables de façon identique pour tous les sites et que celles-ci sont disponibles sur l’intranet d’Agrosocope. La task force se réunit tous les deux jours et chaque site est représenté par un collaborateur ou une collaboratrice qui est à disposition si nécessaire sur le site.

Retour  à l'aperçu

Plus fort·e·s ensemble. Devenez membre de l'APC et profitez...

…de nombreux avantages tels que des conseils juridiques concernant votre emploi, de nombreux rabais, une représentation efficace de vos intérêts et bien plus encore...